Dans quelles mesures, peut-on mieux représenter la Polynésie à l'International?
13 participation(s), 12 échange(s)
Début des travaux :
Thème :
Marketing
Fin des travaux :
Statut :
Ouvert
Introduction :
Les acteurs économiques publics ou privés, participent à des évènements étrangers comme les foires, salons professionnels. Ces déplacements pourraient être l'occasion de communiquer notre destination
Objectifs :
  1. Arborer lors de ces manifestations internationales une interface commune,
  2. Proposer un signe distinctif de notre destination ; un nom, un logo , un slogan ...
  3. Multiplier les occasions de communiquer sur la Polynésie au travers de cette marque collective
12 échange(s)
Stéphane Renard
mer 04/11/2020 - 08:37

Ia ora na, bonjour. Merci pour cette proposition de chantier. Souhaitez-vous que nous organisions une session en visio-conférence dans les prochains jours, en conviant des personnes de votre connaissance ou qui vous sembleraient utile sur cette thématique, pour initier des échanges et débats ?

John Tehuritaua
mer 04/11/2020 - 10:04

En réponse à par srenard@archip…

Iaorana Stéphane, nous sommes preneurs de ta proposition et de nous organiser une session en visio. Peut-on convenir d'une heure en début de semaine prochaine lundi ou mardi? De notre côté, nous recherchons des représentants volontaires par filière qui accepteraient de débattre avec nous sur cette thématique, voir même, de soumettre  d'autres sujets en rapport avec l'International

 

Stéphane Renard
lun 09/11/2020 - 09:45

En réponse à par john@ccism.pf

Ia ora na, bonjour John. Je t'appelle dans la matinée. 

Thibault Gachon
jeu 05/11/2020 - 10:53

L'idée d'une communication homogène est intéressante. C'est, il me semble, ce qui a été essayé au travers de la marques "Tahiti et ses îles". 

Je pense qu'il y a plusieurs écueils à éviter : 

- La marque ne doit pas être un frein pour communiquer sur les activités. Elle doit pouvoir être déclinable

- Nous avons la chance d'avoir le nom de "Tahiti" qui est mondialement connu, et très porteur. Mais c'est aussi un frein pour communiquer sur le fait que la Polynésie, ce n'est pas seulement Tahiti... 

Enfin (mais ça déborde un peu des objectifs de ce chantier), on pourrait discuter de l'appui qui est apporté aux entreprises privées qui vont participer à ces salons. 
Je vais prendre l'exemple du Salon de la Plongée : 
- Tahiti Tourisme se charge de la logistique sur place, en montant un stand commun, et c'est absolument parfait ! Mais...
- Pour un centre de plongée, qui va aller passer au minimum 1 semaine en France, et qui va passer plus de temps à vendre la destination Polynésie que ses propres prestations, le budget demeure colossal : 
> Billets d'avion : les tarifs "représentation" proposés par ATN sont plus élevés que certains tarifs promotionnels grand public, 
> Stand à payer : TT se charge de la logistique, mais le coût du stand demeure à la charge des exposants (environ 100 000 fcp)
> Hébergement...
Au bas mot, 500 000 fcp. 

Si l'on veut que les entreprises privées soient - et elles peuvent l'être - de bons ambassadeurs de la Polynésie, il faut leur donner les moyens de participer à plus d'évènements. 

Gina Bunton
lun 16/11/2020 - 07:46

En réponse à par tgachon@gmail.com

Ia ora na Thibault,

Concernant les salons grand public et professionnels auxquels Tahiti Tourisme participe à l’international afin de promouvoir la destination Tahiti Et Ses Îles aux côtés des professionnels du tourisme locaux, il convient de noter que Tahiti Tourisme ne se charge pas uniquement de la logistique. En effet, les coûts du stand sont majoritairement supportés par le budget de promotion de la destination de Tahiti Tourisme. Les frais de participation demandés aux partenaires locaux afin de pouvoir participer à ces salons viennent abonder nos budgets et permettent au stand de la destination d’avoir plus de visibilité, cependant ils sont loin de couvrir les frais d’inscription et coûts du stand qui incluent la réservation de l’espace, la conception du stand (dont les visuels sont régulièrement mis à jour en fonction de la thématique de l’événement), le montage et démontage du stand, etc.

Par ailleurs, les budgets de Tahiti Tourisme ne permettent pas la prise en charge des frais de déplacement et d’hébergement des partenaires locaux – en effet, en temps que GIE, il nous faudrait prendre en charge les frais de TOUS et non juste d’une partie des professionnels. Il s’agit effectivement d’un investissement conséquent à l’échelle des entreprises privées et nous remercions les partenaires qui font l’effort de venir représenter notre belle destination à nos côtés, puisqu’ils participent activement à sa promotion et à sa visibilité.

Philippe Hatton
jeu 05/11/2020 - 11:54

Ia Orana All,

oui ok avec Thibault, 

- Les expériences les activités doivent devenir un vecteur de communication au moins aussi important que le secteur hôtelier. Ce qui a déjà été véhiculé par des campagnes type "Embrace by Mana", il faut continuer dans cette voie. Et surtout dans la vision du tourisme inclusif et la perspective de développer des échanges plus importants avec la population locale.

- Soutien aux OP extérieures pour le secteur privé oui bien sur.

John, Stéphane, Thibault, je veux bien participer à votre atelier.

 

Arthur Ceccaldi
ven 06/11/2020 - 09:20

Ia'ora na !

Tout à fait d'accord avec ces idées de soutenir la marque Polynésie à l'étranger. 

Le digital est pour moi au centre de la question : comment promeut-on de manière ciblée, avec qualité et une représentation commune, nos destinations en ligne?

J'ajouterai qu'il faut obligatoirement nouer des partenariats avec des organismes clés pour communiquer à l'international : Google, Facebook, Booking, TripAvisor, etc...  Nous ne pouvons pas passer outre ces acteurs et une professionnalisation de nos structures est indispensable pour bien gérer ces outils et en faire des canaux de promotion de nos destinations. 

Arthur

Gina Bunton
lun 16/11/2020 - 07:50

En réponse à par arthur@hellosc…

Ia ora na Arthur,

Le digital est en effet au centre de la stratégie de communication de Tahiti Tourisme. En effet, Tahiti Tourisme investit principalement sur des campagnes de communication en ligne, ce afin de pouvoir suivre les résultats des différentes campagnes. Ainsi, nous communiquons sur les principaux réseaux sociaux internationaux (Facebook, Instagram…) mais aussi les principaux réseaux sociaux locaux (WeChat, Weibo, LINE, etc…). Par ailleurs, des partenariats globaux ou par pays sont régulièrement négociés notamment avec les principaux sites de voyage type TripAdvisor, Booking, Expedia, etc. afin de pouvoir bénéficier de leur force de frappe et cibler nos voyageurs potentiels sur ces réseaux.

Alain Druet
jeu 19/11/2020 - 17:05

Juste une petite remarque La marque "Polynésie" ne me parait pas judicieuse car elle englobe tout le territoire du Triangle Polynésien ce qui donne une hétérogénéité linguistique, coutumière, historique, sociétale et de perception d'images. 

Vous soulevez également le principe de "la poule et de l'oeuf" qui est venu en premier ?  Qui font venir les touristes ? Les hôtels et leur puissance marketing ou les activités offertes?  Moi je suis convaincu que l'un ne fonctionne pas sans l'autre et que c'est dans la réussite du partenariat que la destination se sortira grandie. Il faut donc des actions communes.  Et si Tahiti Tourisme ne peut faire que de la promotion d'ensemble de la destination, je pense qu'il serait nécessaire que chaque archipel bénéficie d'un syndicat d'initiative qui alors aurait le pouvoir de promouvoir l'ensemble des acteurs et prestataires touristiques du dit archipel. 

 

Gina Bunton
lun 23/11/2020 - 14:48

En réponse à par alain2moorea@i…

Ia ora na Thibault, Alain,

Concernant la marque de destination “Tahiti Et Ses Îles » / « The Islands of Tahiti » a été retenue à l’occasion d’un travail sur la marque qui avait été lancé par Tahiti Tourisme en  2014 et qui incluait des interviews des partenaires touristiques locaux et à l’international. Il s’agissait d’homogénéiser au maximum la communication sur les marchés afin de s’assurer que celle-ci soit reconnue du plus grand nombre. Comme l’indique Alain, le nom « Polynésie » inclus nos voisins du Pacifique, et évoque notamment Hawaii sur le marché nord-américain. La marque « Tahiti Et Ses Îles / The Islands of Tahiti» qui est déclinée dans 9 langues, capitalise ainsi sur la popularité et la notoriété de Tahiti et met en avant la diversité de la destination .

Concernant la promotion de l’ensemble de la destination : il s’agit d’un des axes stratégiques de Tahiti Tourisme. Chaque année, nos actions sont pensées et déclinée avec pour objectif de faire connaître la diversité des îles – de plus en plus de communication sur les îles moins connues dans nos campagnes de communication, dans le cadre des voyages de familiarisation organisés pour les agents de voyage et tour-opérateurs et des voyages de presse organisés pour les media afin de mettre en avant notre richesse. Promotion aussi de la diversité des expériences et activités mais aussi de la diversité des types d’hébergements (campagnes dédiées à la Petite Hôtellerie Familiale, à la croisière, au charter nautique notamment pour faire connaître les types d’hébergement moins connus de la destination).

Tahiti Tourisme a également lancé en 2018 le « ParauParau Tahiti – PPT » - un événement qui permet à l’ensemble des partenaires touristiques locaux (petits et gros) de venir à la rencontre d’une centaine de tour-opérateurs, permettant notamment aux prestataires d’activités qui ne peuvent pas se déplacer sur les marchés de se faire connaître du réseau de distribution international.

Enfin, la diversité de la destination et de nos partenaires touristiques est aussi mise en avant sur nos 18 sites internet traduits en 9 langues. En effet, les internautes peuvent trouver des informations non seulement sur chaque archipel et sur chaque île, mais aussi les contacts de tous les hébergements et prestataires d’activités par île.

 

Stéphane Renard
jeu 03/12/2020 - 14:54

Suite aux échanges via Zoom :
• Objectif introduire dans la promotion de la destination une mise en avant/valorisation des saveurs/produits polynésiens
• Marque ombrelle commune « Tahiti et ses îles » et peut-être harmoniser la signalétique et l'image sur la base de ce qui est mis en place par Tahiti Tourisme
• Convergence banques d'images et banques vidéos

Propositions/préconisations :
• Une étude de notoriété auprès des visiteurs internationaux (quels produits polynésiens vous recommanderiez à vos amis ?)
• Etude auprès des principaux hébergements touristiques et transporteurs sur l'utilisation des produits locaux / l'incitation / la valorisation des productions locales
• Convention plan d'action annuel entre Ministère/Tahiti Tourisme/CCISM/CAPL + 1 à 2 filières/an qui soient matures, par exemple, pour :

  • Déplacement et opérations sur les marchés (événements export, salon agriculture, salon de l'alimentation ou salons touristiques…) avec convergence d'image ;
  • Mise en place d'un "package", "kit promotionnel" qui pourrait être utilisé par les professionnels/producteurs qui se déplacent sur les marchés ;
  • Production commune de vidéos promotionnels/explicatives par filière (1 à 2 par an) [avec licence d'utilisation libre de droits] et mise en avant de la filière sur les sites/réseaux Tahiti Tourisme ;
  • Relais d'information + invitation sur des salons/événements tourisme sur les marchés ;
  • Un label "partenaires" de Tahiti Tourisme qui pourrait permettre d'utiliser la marque d'utilisation dans un contexte de promotion des productions locales ;
  • Inciter à mettre en avant telle ou telle filière durant les événements locaux portés/organisés ou soutenus par le Pays et Tahiti Tourisme…
Gina Bunton
mar 15/12/2020 - 10:02

En réponse à par srenard@archip…

Ia ora na à tous,

Merci Stéphane pour ce récap. Quelques commentaires pour Tahiti Tourisme :

Pour ce qui est d’introduire dans la promotion de la destination une valorisation des saveurs / produits polynésiens, Tahiti Tourisme a identifié certains produits phares de notre destination – monoï, perle noire, vanille notamment

Ainsi, ces produits sont régulièrement valorisés et promus, lors de manifestations et événements coordonnés par Tahiti Tourisme (bar à monoï, dégustation de rhum de Tahiti, démonstrations culinaires, choix d’une perle et confection d’un collier / bracelet, etc.).

 Tahiti Tourisme s’attache également à privilégier les produits locaux phares dans ses choix de "goodies" / cadeaux VIP afin de toujours rappeler les spécificités et la qualité des dits produits locaux. Les produits phares de la destination sont finalement bien mis en avant dans nos campagnes de communication, dans les visites proposées aux media et agents de voyage que Tahiti Tourisme reçoit dans nos îles, ainsi que nos divers matériels de promotion (en ligne ou offline), notamment dans les recommandations shopping faites à nos visiteurs ou au trade ou au travers de fiches techniques plus détaillées.

Tahiti Tourisme ne dispose pas aujourd’hui des budgets nécessaires pour être présents ou accompagner financièrement les diverses entités polynésiennes sur tous types d’événements (salon de l’agriculture, événements export…) et ce n’est pas non plus notre corps de métier, notre mission concerne les événements professionnels et grand public directement dédiés au tourisme. Il serait cependant intéressant que la CCISM partage le calendrier de ses déplacements et Tahiti Tourisme pourraient évaluer l’intérêt de mettre un représentant pour vendre la destination.

Inversement concernant des événements touristiques comme des salons dédiés au grand public ou certains déplacements professionnels, la CCISM pourrait se joindre aux côtés de Tahiti Tourisme afin de présenter et valoriser les produits locaux ou encore confier à Tahiti Tourisme des échantillons que Tahiti Tourisme pourrait distribuer mais encore faut il qu’ils correspondent à l’image de Tahiti Tourisme.

Finalement, à notre avis, utiliser la marque destination dans un contexte autre que touristique viendrait à diluer le message et le brouiller. La charte graphique a été pensée en termes de promotion de la destination et non d’autres types de produits.