Financement, expertise et innovation
3 participation(s), 1 échange(s)
Début des travaux :
Thème :
Économie
Fin des travaux :
Statut :
Ouvert
Introduction :
L'examen des nombreuses et intéressantes contributions déjà apportées à ce projet soulève une triple question. Quels financement? Comment apporter l'expertise nécessaire? Comment rester en tête de l'innovation dans les domaines considérés?

Nous devons nous demander si ces aspects peuvent toujours faire l'objet d'une approche distincte, ou, au contraire, si, pour obtenir les meilleurs experts et l'innovation la plus créatrice d'emplois et de richesses, il ne faut pas offrir une participation au financement.
Objectifs :

Dans le secteur de l'hôtellerie internationale, le doute n'est plus permis: l'exploitation est dominée par de grandes chaines internationales. Si elle ne possèdent pas toujours les murs, elles apportent un savoir faire qu'elles diffusent rapidement dans leur réseau. De plus, ce dernier devient un argument de vente, tant par leurs programmes de fidélité que par le standard de service qu'elles garantissent.

Financement, expertise et innovations vont de pair et les dirigeants et les actionnaires de ces entreprises de niveau mondial attendent un retour financier significatif, que personne d'ailleurs, en dehors d'une saine concurrence, ne leur conteste.

En matière de construction d'équipements touristiques, nous disposons localement d'architectes de grande qualité. Sont-ils assez nombreux pour venir à bout de tous les projets que nous devons lancer pour répondre à nos ambitions? Pourquoi ne pas faire appel, par exemple, à des confrères de renom international pour des constructions symboliques, à l'instar, par exemple, de la salle de concert de Tenerife, aux iles Canaries, devenue à la dois un symbole et une attraction touristique, du simple fait qu'elle a été conçue. par Calatrava

Autre exemple: Le secteur de la plaisance évolue aussi petit à petit vers la création de sociétés à dimension mondiale, tant dans la location ou le charter que dans la construction et la gestion des marinas. Là encore, la clientèle attend un standard, d'autant plus que l'aspect sécurité est critique. Dans ce domaine, les investissements sont lourds. Le fait de s'appuyer sur des sociétés dont c'est le métier réduit le risque d'exécution.

Bien sûr, il se trouvera toujours des personnes qui s'estimeront en mesure de faire aussi bien, et, peut être le sont-ils effectivement. Peuvent-ils le faire au même prix, alors qu'ils ne disposent pas de la puissance d'achat d'un grand groupe? Peuvent réagir aussi vite pour résoudre des problèmes qui nécessite le recours à des experts? Nous devons le souhaiter lorsque nous leur faisons confiance.

Nous sommes un petit pays et nous savons tous qu'il ne faut forcément en savoir beaucoup pour y devenir un "expert". Nous avons des professionnels très compétents, mais peu nombreux. Si nous voulons développer notre tourisme rapidement, ne devons-nous pas les compléter des meilleurs talents mondiaux, et, pour cela, leur offrir un juste retour sur leur investissement?

1 échange(s)
Alain Druet
mer 09/12/2020 - 20:43

IL faut, a mon sens être très prudent avant de faire le choix de passer par des "Agences expertes en marketing " internationales . Souvenez vous de la promotion faite par "Saatchi & Saatchit " une agence de communication internationale ayant 114 représentants dans 67 pays. Cette campagne qui a couter très très chère à été ( a mon sens) un fiasco total ! On se souvient tous du rat représentant le New Yorkais  et pas la Polynésie.

Perso , je pense que nous avons sur place une somme de compétences  et sans parler d'études couteuses et dont on ne voit jamais la finalité , il faut en préalable établir un cahier des charges rigoureux, ciblé et détaillé. Pour faire ce cahier des charges, un groupe coordinateur devrait faire la synthèse d'avis et remarques apportées par un large panel d'intervenants concernés par les enjeux. Le format FM25 pourrait très bien s'appliquer, même si je suggères que le sujet  trop large nous donne un brouhaha d'avis tous azimuts . Peut etre qu'un thème hebdomadaire sur lequel nous pourrions échanger aurait été plus constructif . Mais c'est a voir, l'venir nous le dira.