La qualification par la formation à Rurutu et dans les îles
2 participation(s), 2 échange(s)
Début des travaux :
Thème :
Activités terrestres de pleine nature
Fin des travaux :
Statut :
Ouvert
Introduction :
Chaque île a des atouts à mettre en avant et nombreuses sont les possibilités de créer son emploi sur son île.
La formation qualifiante dans les îles peut favoriser l'engagement des populations y résidant à se professionnaliser et y exercer.
Objectifs :

L'île de Rurutu dispose par exemple de nombreux sentier à découvrir et les voyageurs sont déjà au rendez-vous.

Les habitants sont fier et nombreux à désirer accompagner les visiteurs vers ces chemins de découvertes. La réalité du terrain est qu'un très petit nombre de 1 à 2 personnes à pu se déplacer sur Tahiti pour se mettre aux normes et exercer l'activité de guide pédestre.

Le besoin en formations qualifiantes est présent comme pour d'autres projets d'accrobranche ou encore escalade.

La main d'oeuvre est disponible et la demande des visiteurs constante pour une offre en besoin de professionnalisation pour une meilleure réponse du marché.

Mauruuru maitai

2 échange(s)
Alain Druet
mer 02/12/2020 - 11:19

Comme nous l'avions proféré en visio-conférence le frein créé par l'éloignement , les couts de déplacement, les spécificités  intrinsèques à chaque destination font qu'il me parait important qu'une formation " à la carte" souhaitée soit apportée à l'ile par un formateur qui se déplace plutôt que ce soit le contraire et qu'on contraigne les postulants a aller sur Tahiti.   

Oï line Teriipaia
jeu 17/12/2020 - 11:17

En réponse à par alain2moorea@i…

Merci pour ton point de vue, c'est tout à fait ça Alain.

Ce qui est intéressant pour concrétiser ce chantier est d'amorcer une petite enquête type "étude de marché" par île de l'Archipel pour identifier ses besoins, le public intéressé, les outils à mettre en place, sélectionner l'île apte à recevoir la formation pour évaluer sa pertinence et faisabilité.

C'est une mission intéressante pour des acteurs comme les comités du tourisme ou encore CAE et autres mission civique qui contribueraient activement au développement de leur île.