Modules d'Enseignements-Tourisme et Développement Durable - Ecoles, Collèges et Lycées
3 participation(s), 2 échange(s)
Début des travaux :
Thème :
Formations
Fin des travaux :
Statut :
Ouvert
Introduction :
Le tourisme et le développement durable, sont deux thématiques complémentaires.

Aujourd'hui, il serait intéressant que chaque jeune polynésien puisse avoir accès à la connaissance sur ces deux domaines clés, pour la pérennité de l'activité touristique de la Polynésie.

En effet, ils sont l'avenir du Fenua et ces questions sont essentielles pour éveiller leur esprit et leur faire développer un sentiment d'appartenance.

C'est pourquoi, leur présenter de façon ludique ce que représente le secteur touristique, qui occupe une place essentielle dans l'économie (1ère ressource, représente 17% du PIB en 2018), est dans l'intérêt de tous.

Il est important, pour garantir la stabilité du secteur et diminuer ainsi les problèmes de délinquance recensés auprès des touristes, que la jeune génération soit formée pour comprendre les enjeux du maintient de l'activité touristique.

Concernant le développement durable, il est primordial de sensibiliser et d'éduquer les enfants sur ces problématiques. Ils doivent prendre conscience, que leurs actions permettront de conserver le Fenua tel qu'ils le connaissent aujourd'hui et même de le rendre meilleur grâce à l'application de gestes simples.


Objectifs :

Les objectifs de mon projet:

 

  • Créer des modules d'éducation à l'environnement, au développement durable et sur le secteur touristique pour les écoles, collèges et lycées,
  • Donner l'opportunité aux enfants et aux adolescents de développer leurs connaissances dans ces 3 domaines,
  • Favoriser l'acceptation du développement touristique dans les îles éloignées,
  • Diminuer les vols auprès des touristes, pour garantir la perception d'une destination sûr,
  • Garantir la préservation de nos îles, par l'adoption des éco-gestes dès l'école primaire.
2 échange(s)
Philippe Hatton
jeu 05/11/2020 - 11:39

Je soutiens la démarche.

Il faut même envisager des cursus qualifiants niveau après collège, BAC et BAC +.

Sensibiliser les jeunes le plus tôt possible à la richesse de leur environnement et à sa défense.

Puis leur montrer qu'il existe des filières qualifiantes leur permettant de s'assurer un avenir profesionnel tout et intégrant la préservation de cet environnement exceptionnel.

Lors de la réunion de ce matin, il s'est dégagé que ton projet reprend un certain nombre de point que nous avons évoqué.

Merci et à très bientôt sans doute...

Alain Druet
mar 10/11/2020 - 16:22

L'un des piliers du développement durable est le "Social" qui doit s'appuyer sur une économie équitable et un environnement viable prônant la qualité sur un point de vue santé et écologique de façon pérenne.  Cependant, il y a un véritable fossé entre théorie et pratique.  Je ne compte plus les réunions aux quelles j'ai assistées ou une bonne partie de la population reprochait aux hôtels  de privatiser les plus belles plages, d'empêcher l'accès à la mer,  de prendre toute  l'eau de l'ile, d'empêcher la pèche qui les nourrit.... Il est certainement plus facile d'accéder et d'adhérer au concept d'hôtellerie avec  un développement durable quand soi-même on bénéficie de tous les bienfaits matériels et modernes : quand on a de l'eau potable au robinet, une maison en dur, l'électricité et un salaire conséquent. C'est beaucoup moins évident quand on n'en bénéficie pas et que le lagon est un garde mangé et pas une attraction. Aussi il faut arrêter les passe-droits qui sont un frein a un développement durable harmonieux: Nous sommes tous témoins de la force du copinage politique et/ou administratif . Tel hôtel a une dérogation (officielle ou pas) , pour exemple mettre un revêtement interdit par le PGA sur ses toits de bungalows sur l'eau et rejeter ses eaux grises au lagon alors qu'un autre aura une injonction à se mettre aux normes. Ce qui est demander à l'un doit l'être a l'autre mais pas forcement dans un systématique copier coller de ce qui se fait en Métropole car il y a des absurdités qui nous font perdre nos spécificités. Enfin pour une démarche durable de l'hôtellerie locale il faut absolument y associer la population on parle même d'acceptation par la population car par expérience, je ne suis pas convaincu que tous veulent partager leur cadre de vie avec des touristes. 

Aussi Individuellement beaucoup d'hôtel ont adopté une démarche eco-durable en s'affiliant a des labels comme "Green Globe" qui les aide a mettre en place des solution. Ne pourrait t on pas imaginer ce même engagement mais au niveau territorial , au niveau de nos iles et archipels ?