Le ciel étoilé polynésien ; un joyau exceptionnel pour notre tourisme !
12 participation(s), 22 échange(s)
Début des travaux :
Thème :
Stratégie
Fin des travaux :
Statut :
Ouvert
Introduction :
Une des plus grandes richesses de la Polynésie française est inépuisable, émouvante, hypnotique, fascinante, aussi facile que peu coûteuse à promouvoir.
Sa mise en valeur n'exige guère plus qu'une prise de conscience de la chance que nous l'avons déjà pour nous-mêmes et nos visiteurs.
Cette richesse, qui n'a d'égale que l'insolente beauté de ses lumineux lagons et luxuriantes vallées, se situe juste au-dessus de nous ; le ciel étoilé.
Oui, le ciel polynésien est un atout de tout premier plan pour notre tourisme.
C'est une pépite qui ne demande qu'à être exposée à tous nos visiteurs potentiels.
Ce ciel est magique car ( hors la conurbation "Punaauia-Mahina" ) il est exempt de toute pollution lumineuse.
A l'échelle de la planète, cette insidieuse pollution s'aggrave d'année en année privant ainsi des millions d'humains ( hu-rbains ! ) du majestueux spectacle de la Voie lactée et son poudroiement d'étoiles.
Où peut-on encore la voir se déployer dans les villes américaines, européennes et japonaises d'où viennent nos visiteurs ?
Qui peut encore dans ces villes reconnaître à l'oeil nu une étoile ou un objet remarquable ?
Partout, le ciel étoilé disparaît.
Et avec, l'homme se coupe de ses racines célestes et son Histoire ( le ciel est le plus grand livre d'Histoire de l'Humanité avec comme chapitres les constellations crées par l'Homme. On peut ainsi évoquer la constellation du Scorpion avec la légende de Pipirima, l'hameçon de Maui, Matarii i nia comme marqueur du temps, Orion et son guerrier, la liste est quasi-infinie...).
Or, dans tous nos archipels,dans toutes nos iles, ce ciel brille majestueusement.
Notre fonds de ciel, noir de jais, laisse apparaître ces diamants de lumière que sont les étoiles et autres nébuleuses ou amas.
La clarté du ciel est une chance à saisir pour notre tourisme.
Combien de destinations dans le monde peuvent mettre en avant cet atout ?
Combien de destinations font de leur ciel un vecteur touristique ?
A l'échelle du Pacifique, deux pays exploitent cette richesse ; le Chili et, dans une bien moindre mesure, l'Australie.
Ils développent cette niche qu'est l'astro-tourisme.
Le Chili s'appuie depuis une dizaine d'années sur sa "route des étoiles" et son chapelet d'observatoires.
Notre ciel soutient largement la comparaison avec la qualité de celui de ces pays.
Mais, aucun d'eux ne peut, ni ne pourra jamais rivaliser avec le ciel étoilé de la Polynésie française !
En cause la position géographique de ces territoires, plus bas en latitude.
Située à 17 degré de l'équateur, la Polynésie française offre à ses visiteurs le privilège de leur présenter presque 90% de la voûte céleste.
Donc la possibilité de découvrir presque tous les objets du ciel !
Ce chiffre descend à 75% pour le Chili ( désert d'Atacama ).
Nos visiteurs américains, européens ou japonais ne peuvent guère espérer mieux chez eux que d'accéder de 50 à 60% des objets du ciel.
Et ce n'est pas tout ce que peut offrir à ces visiteurs notre ciel étoilé !
Car, en venant tous de l'hémisphère nord, nos visiteurs découvrent un ciel qui leur est inconnu ; le ciel des mers du sud.
Inconnu, exempt de toute pollution lumineuse et abritant parmi les objets les plus remarquables ( nuages de Magellan, nébuleuse d'Orion, Oméga du Centaure, amas globulaire du Toucan, Argo navis, Tarentule, boite à bijoux sans oublier la légendaire croix du sud,...).
Sans oublier aussi la découverte de la lumière zodiacale et le passage au quasi zénith des planètes comme Vénus, Mars, Jupiter et Saturne que l'on voit à l'oeil nu.
Parler de notre ciel étoilé serait donc offrir une nouvelle dimension à notre destination.
Et donc une raison supplémentaire laissée à tous nos visiteurs potentiels de nous rejoindre et plonger dans notre "lagon céleste" !
Eric Mahé
Objectifs :

Partir à la conquête de nouveaux visiteurs et courtiser ceux qui sont déjà venus en :

- présentant une nouvelle facette de notre destination,

- jouant la complémentarité lagon "terrestre / lagon "céleste", activité diurne / activité nocturne,

arc-en-ciel terrestre / arc-en-ciel céleste ( métaphore de la Voie lactée), ...),

- impulsant une nouvelle forme de tourisme vert,

- Initiant un mouvement d'astro-tourisme,

- associant la Polynésie française à une destination non polluée.

- insérant notre destination dans le mouvement mondial de "ciel noir" / "dark site" ( en étant référencée sur

des sites comme www. dark site.org / www.anpcen.fr,.../ apparaissant dans le livre de "Lonely Planet" "Dark site places" ),

- décrochant le label à l'échelle mondiale de "dark site" ( pour lier Polynésie française et ciel noir ).

 

Quelques idées pour promouvoir notre ciel étoilé.

Sur le site de "Tahiti et ses iles" ;

 - ajouter une rubrique "ciel", sky ( à noter que ni Hawaii, ni Fidji, ni les Maldives, ni les Seychelles, ni Maurice n'y ont pensé ! ),

- ajouter une rubrique à "activité de plein air", outdoors,...

- ajouter une rubrique à "culture",

- ajouter une rubrique "hôtellerie aux mille étoiles" ( promouvoir sous ce vocable l'hôtellerie familiale et les pensions des endroits les plus isolés de la Polynésie où le visiteur est "projeté" dans toutes les dimensions ( terrestres et célestes ) de la Nature ),

 - créer un lien avec la carte du ciel réactualisée ( à imprimer ) mensuellement présentant ses plus remarquables objets,

 - faire "vivre" notre ciel avec un lien présentant les événements des prochains mois ( lever des pléiades, transit ( Tahiti Vénus 2012 ), éclipse solaire totale du 11 juillet 2010, pluie d'étoiles filantes,...)

 - créer un lien avec la "culture" ; de l'importance du ciel pour la civilisation polynésienne ( découverte des iles, navigation aux étoiles ( ciel comme carte marine ), calendrier traditionnel basé sur la lunaison, rythme du temps,...)

  - proposer de découvrir des "chemins d'étoiles" ( à la verticale de chaque étoile, se trouve une ile ( Sirius pour Tahiti, Rigel pour Nuku Hiva, Delta Scorpion pour Tubuai et Mangareva, Arcturus ( Hokule'a ) pour Hawaii,...), trajet Marquises - Hawaii,... ),

- Sur les vols d'Air Tahiti Nui, présenter un film sur notre ciel, ses constellations, ses plus beaux objets,

- Proposer une activité "découverte du ciel" pour les pensions et grands hôtels ( simple mise à disposition de cartes du ciel et une paire de jumelles ! ).

- Dans les grands hôtels, identifier un référent "ciel" et/ou former un animateur du ciel,

- Encourager les guides touristiques à doubler leur activité par une version nocturne,

- Au musée de Tahiti et des iles, présenter une découverte des constellations polynésiennes, les neuf étoiles servant à la navigation dans le triangle polynésien, le rua comme compas polynésien,...

 

 

 

 

22 échange(s)
Lionel Lao
sam 24/10/2020 - 19:26

Belle idée 😁

éric Mahé
dim 06/12/2020 - 12:08

En réponse à par lao-lionel@hot…

Ta remarque est rassurante Lionel ; elle prouve que ce sujet est légitime au sein de fm25.

Merci.

Alain Druet
lun 26/10/2020 - 08:57

Partant du principe que les petits ruisseaux font les grandes rivières ce nouvel angle marketing pour un marché niche ne peut etre qu'un plus. A savoir que cette approche est souvent déjà utilisée par les croisiéres qui mettent en avant ce type de thème dans des "menus conférences instructives" proposés à leurs passagers.. Je vous engage a contacter M. Douglas Pearson qui a une grande expérience dans ce domaine et qui proposait déjà dans le passé l'étude du ciel polynesien comme animation dans certains hotels.

éric Mahé
dim 06/12/2020 - 07:11

En réponse à par alain2moorea@i…

Merci Alain pour ce rappel et le contact de Douglas Pearson.

En postant mon chantier, j'avais complètement oublié que le ciel étoilé peut être mis à l'honneur sur des bateaux de croisière.

Cette situation relève toutefois d'initiatives ponctuelles et privées.

Ici, l'idée est bien d'encourager la Polynésie à prendre conscience qu'elle peut mettre en avant cet atout remarquable de manière permanente au même titre que ses autres atouts naturels ( lumineux lagons, plages, vallées luxuriantes,... ).

Loin d'être une "niche", ce ciel étoilé doit être porté à la connaissance de tous nos visiteurs potentiels ; d'où l'idée de communiquer sur ce sujet en l'insérant dans cette vitrine ( en voyez-vous d'autre(s) ? ) de notre destination qu'est le site "Tahiti tourisme".

Ce atout me semble de nature à marquer notre différence par rapport aux destinations comparables à la Polynésie.

Depuis le temps ( 5 ans ) que je pense à cette ambition que je nourris pour la Polynésie, aucun site officiel des endroits paradisiaques que sont Hawaii, Fidji, St-Barh, les Seychelles, les Maldives et l'île Maurice, n'a encore eu l'idée d'inviter leurs visiteurs à découvrir cette autre dimension de leur destination.

Même Hawaii, qui peut pourtant compter sur ses observatoires, n'avance le ciel étoilé comme argument sur son site !

Pour l'heure donc, en rappelant la présence de son superbe ciel étoilé dans les rubriques comme "activités de plein air", "évènements", "culture" et "hébergement" ( en voyez-vous d'autre(s) ? ) du site "Tahiti tourisme",  la Polynésie pourrait devenir la première destination paradisiaque à investir ce créneau.

Ce faisant, elle pourrait prendre appui sur ce ciel immaculé pour communiquer sur son absence ( ou faible ) de pollution ( céleste comme terrestre ) ; un autre atout à l'heure du "tourisme durable".

 

Denis Laxenaire
dim 01/11/2020 - 05:26

C'est une excellente idée. Ci joint un petit guide pratique "Constellations et Croix du Sud depuis Tahiti et ses iles" que nous avons réalisé en FR et US. Nous remettons ce guide à nos clients, qui peuvent ainsi repérer les constellations en fonction de la saison. Ils adorent :)
Attention à faire simple quand on parle d'étoiles à des touristes non initiés, car c'est un sujet passionnant, mais qui peut rapidement dériver vers une thèse !
Cdlt, Denis

 

Zoom-Book-FR.pdf
Zoom-Book-US.pdf
éric Mahé
dim 06/12/2020 - 07:37

En réponse à par contact@robins…

Je découvre l'existence de ces guides et ne peux que te féliciter Denis.

Quelle lumineuse initiative !

Je n'ai aucun mal à imaginer la satisfaction de tes clients avec un travail aussi remarquable.

Je reste confondu d'admiration devant la précision et richesse des informations apportées sur un petit support avec une facilité d'utilisation déconcertante.

Nombreux sont les thèmes abordés avec de nombreux clins d'oeil à la culture polynésienne, bien mise à l'honneur ; Bravo.

Le service du tourisme connaît-il tes guides ?

S'en est-il inspiré ?

As-tu pensé à une édition japonaise ?

 

Denis Laxenaire
ven 01/01/2021 - 12:30

En réponse à par kit.kat@mail.pf

Bonjour Eric, 

Merci pour ton appréciation de nos petits guides pratiques sur les étoiles de Tahiti, que je vois que tu as étudié de près !
Je les ai développés il y a quelques années, j'étais déjà passionné par les étoiles (évidemment) mais je les ai créés spécifiquement avec des références Tahittiennes (nom des Fetia en Tahitien, légendes, citations, etc) et surtout utilisables pendant les 4 saisons puisque le ciel nous présente une "fenêtre" étoilée différente tous les trimestres.

Comme dit l'introduction, c'est destiné aux touristes "qui n'y connaissent rien"... mais qui sont émerveillés à la nuit tombée.

Je ne crois pas que le Tahiti tourisme les connait, mais je suis à leur disposition pour des rééditions / modifications / etc.

Denis Laxenaire

 

éric Mahé
ven 01/01/2021 - 14:57

En réponse à par contact@robins…

Bonjour Denis,

Dans mes préconisations rendues en fin de chantier fm25 voilà quelques jours, j'ai proposé au service du tourisme de décliner tes guides en japonais et mandarin.

Vu leur pertinence, architecture, richesse d'informations et portée didactique, il n'a plus qu'à s'en inspirer.

Christophe Teano
sam 14/11/2020 - 07:17

Ce chantier me paraît très très intéressant et important. En effet, le ciel est un espace à préserver, car dans la majorité des pays où l'émission de dioxyde de carbone (liée à l'industrie, moyen de transport polluant...) est très élevé, forment d'épais nuage de pollution. Je parle ici de la préservation d'une ressource de ciel étoilé, qui d'un point de vue " scientifique ", a permis l'acquisition d'un savoir de technique de la navigation via les étoiles (en principe les constellations). D'autant plus que, dans la culture polynésienne le ciel, la mer et la terre sont liées. Préservant là de la pollution !!!

éric Mahé
dim 06/12/2020 - 12:02

En réponse à par teachristophe@…

Bonjour Christophe,

Très intéressant de rappeler que les éléments ( ciel, terre et mer ) sont liés dans la culture polynésienne.

C'est à tout l'honneur d'associations ( comme le Ciel et Hauru ) et certaines personnes ( dont les regrettés Jean-claude Teriierooiterai et Louis Cruchet ) d'avoir exhumé des pans entier de cette riche histoire.

Sylvia Lacombe
mar 01/12/2020 - 10:40

" complémentarité lagon "terrestre / lagon "céleste", activité diurne / activité nocturne ". C'est un concept encore inédit ici, belle idée. De plus, il existe déjà 2 moments forts du ciel polynésien que l'on peut facilement (re)mettre en avant sur des marchés niches : les Pleiades (Matari'i i nia et Matari'i i raro). Peut-être un point de départ pour valoriser ce trésor de la nature encore quasi intact de nuisance lumineuse?

éric Mahé
dim 06/12/2020 - 07:59

En réponse à par sylvia.lacombe…

Merci Sylvia.

L'idée de la complémentarité m'est venue en parcourant le site "Tahiti tourisme".

Elle s'est d'autant plus imposée à moi que les activités nocturnes manquent souvent ( pour ne pas écrire quasiment toujours ) dès lors que nos visiteurs s'éloignent des

grands hôtels et parcours classique "Tahiti / Moorea / Bora-bora".

Et comme voyager rime avec rêver.

Or, dès la visite du site "Tahiti tourisme", il y a à mon sens moyen de valoriser cet aspect de notre destination.

Quelques idées pèle-mêle ;

- plongée "terrestre" / plongée céleste ( quelle belle proposition que l'exploration de la voute céleste après une journée de plongée aux Tuamotu ! )

- activité / repos ( quoi de plus reposant que de laisser ses idées divaguer, son imagination s'envoler et son regard se perdre sous une superbe voute céleste ? ),

- lagon miroir du ciel,

- arc-en-ciel terrestre / arc-en-ciel céleste ( j'aime bien cette métaphore de la "Voie lactée" ),

- aube ( ou crépuscule ) / lumière zodiacale.

- collier de perles / collier d'étoiles....

 

Denis Laxenaire
ven 01/01/2021 - 12:41

En réponse à par kit.kat@mail.pf

J'aile bien la notion de "Lagon céleste" car pour les maoris La Voie Lactée (de son nom tahitien Vai Ora A Tane) est un lagon paradisiaque, résidence du dieu Hokuleo qui accorde l’immortalité à qui veut se baigner avec lui...

Denis.

Guy Loussan
mar 01/12/2020 - 18:29

Bonjour,

C'est un chantier très intéressant mais qui n'est pas  unique dans le Pacifique,  il y a plusieurs observatoires aux îles Hawaii notamment sur Big Island avec   Mauna Kea ou W.M Keck qui reçoivent des touristes.

Hélas, notre ciel n'est plus "vierge" même si encore aujourd'hui la voute céleste est magnifique et clairsemée d'étoiles. En effet, Elon Musk va mailler la planète terre avec Starlink pour proposer un internet bon marché. La Polynésie est certes un marché insignifiant mais ils sont obligés de passer par notre fenua, ainsi il y a 2 semaines un train de satellites est passé dans notre zone. Pour suivre ces trains, il suffit de télécharger l'application "Find Starlink".

Il faut monter au créneau pour protéger notre ciel et ce au niveau mondial pour créer à l'instar des zones économiques maritimes !

 

éric Mahé
dim 06/12/2020 - 11:44

En réponse à par guy.loussan@gm…

Bonjour Guy,

Impossible pour la Polynésie en effet de concurrencer Maunea Kea, pas plus que le Chili qui ont investi le secteur de l'astro-tourisme.

Toutefois, son observatoire sis à la Cité de l'air accueille sporadiquement des touristes.

Ils en reviennent tous enchantés pour ne pas écrire bouleversés.

Car voir s'égrener à l'oculaire les amas globulaires du Centaure ( en photo ) ou du Toucan, la boite à bijoux ou le coté diaphane de la Tarentule sont des

spectacles inconnus d'où viennent majoritairement ces curieux ( américains et européens ).

Je te remercie d'évoquer la pollution de notre ciel étoilé à cause des satellites artificiels.

Ce sujet est sensible car le tourisme durable et la protection du ciel étoilé sont des sujets infiniment liés.

Ce phénomène n'est certes pas nouveau en soi ; 5000 d'entre-eux orbitent déjà au-dessus de nos têtes.

Ce qui l'est, par contre, est l'accélération du phénomène et son ampleur inédite.

Car, le projet Starlink masque ceux de Kuiper et OneWeb.

Avec, à terme un déploiement de 40 000 satellites, nous n'avons pas fini d'en entendre parler !

La communauté scientifique, astronomes en tête, a déjà tiré la sonnette d'alarme.

Pour rester à l'échelle de la Polynésie, pourquoi ne pas proposer au Pays de créer une "réserve de ciel étoilé" à l'image de la "réserve de Biosphère de Fakarava" ?

Et / ou d'insérer la Polynésie dans les réserves mondiales de ciel étoilé ?

En attendant de porter ce sujet auprès de l'Unesco au titre de la protection de ce "bien commun à l'Humanité" qu'est le ciel étoilé ?

 

 

image_017.jpg
Raimana Tauru
dim 06/12/2020 - 11:16

Iaorana, c'est une bonne idée c'est surtout la voie lactée qu'il faut mettre en valeur, bien plus spectaculaire qu'une simple constellation, et visible uniquement sans pollution lumineuse ou "dark site". 

éric Mahé
dim 06/12/2020 - 11:52

En réponse à par raimana.tauru@…

Bonjour Raimana,

La Polynésie, hors la conurbation "Punaauia / Mahina" , dispose de deux atouts hors pair pour voir cette rivière de diamants qu'est la Voie lactée.

Sous un ciel parfaitement noir, elle n'est que poudroiement d'étoiles ; remarquable tableau impressionniste !

Elle se déploie, sous nos latitudes, au-dessus de nous.

Comme le ballet des planètes d'ailleurs.

voie lactée au-dessus de Tahiti.jpg
Manoa Estall
dim 06/12/2020 - 21:31

'Ia ora na Eric,

 

J'ai été touchée par cette thématique présentée lors de la Visio Conférence ce mardi 01er décembre dernier, et te félicite pour cette belle initiative. Je ne suis pas une experte mais j'adhère à l'idée, il y a effectivement matière à développer.

Pour ma part, je proposerai :

- d’accentuer la formation sur ce domaine d’activité pour une meilleur maitrise et partage

- de créer des déboucher et susciter des vocations

- développer le lien entre « pharmacopée traditionnelle » et les astres à l’image de Myrtille Bodin qui suit le calendrier lunaire pour la préparation et prescription de ses ra’au Tahiti : (7) Aromaohi, Santé - Bien Être | Facebook

- Idem pour la pêche et l’agriculture via les émissions Tarena sur TNTV : Programme TV - Tahiti : Tarena (VT) (vini.pf)

- inviter des journalistes, TV reporter, influenceurs de l’étranger qui viendraient couvrir ces activités et les faire partager à leur audience comme le fait déjà les agents de Tahiti Tourisme

 

Māuruuru !

éric Mahé
jeu 17/12/2020 - 11:19

En réponse à par mestall@tahiti…

Merci Manoa pour ton chaleureux retour !

En devenant en effet "moteur" sur ce sujet, le service du tourisme va probablement susciter curiosité et demandes d'informations de nos visiteurs.

J'ai la faiblesse d'imaginer qu'elles sont à même d'entraîner dans leur sillage de nouvelles activités.

Je serais ravi que la promotion du ciel étoilé polynésien puisse aller jusqu'à enfanter des vocations.

La culture polynésienne devrait y trouver son compte, comme tu le soulignes.

A ce titre, et en écho à tes liens sur le calendrier lunaire, celui polynésien est précis, comportant presque autant de phases que de jours ( contrairement aux huit phases du calendrier occidental ).

 

Iotua Lenoir
mar 22/12/2020 - 16:33

Ia ora na Eric,

Donnons nous rdz à la rentrée car comme on dit chez nous la finalité dans le marketing de promotion & de nouveaux segments de marché, c'est l'action!:) Co-construisons ensemble ce contenu bien spécifique car nous sommes bien en phase sur notre destination finale, une destination responsable, raisonnée et réaliste "3R".

Notre plateforme notamment le .pf est sur le point d'être actualisé et doit être enrichit de nouveaux contenus.

A bientôt et Bonnes fêtes de fin d'année malgré ce contexte compliqué.

éric Mahé
ven 01/01/2021 - 14:44

En réponse à par ilenoir@tahiti…

Bonjour Iotua,

J'ai laissé voilà quelques jour mes préconisations en guise de conclusion à mon chantier.

Les premières s'inscrivent dans la feuille de route 2021-2025 ( donc à effet immédiat ) quand les secondes ( à Polynésie préservée, tourisme durable ) visent fm30 et au-delà.

Y as-tu accès ?

Je suis à disposition à partir de mi-janvier.

Te souhaitant mes meilleurs voeux pour ce nouveau tour de manège solaire.

 

Bianca Henry
mar 29/12/2020 - 16:42

Bonjour, avec qui peut on mettre en relation un photographe qui a des clichés nocturnes avec les etoiles? Merci